26. März 2017

Luxembourg – France : le match n’a pas tenu toutes ses promesses

Des joueurs aphones sur une pelouse « pourrie »

Drôle de match de foot hier soir au stade Josy Barthel qui fut jadis qualifié de « pourri » par Michel Platini  et qui, autour de ce match, fut affublé de commentaires et qualificatifs tout aussi peu élogieux. Voilà une équipe luxembourgeoise qui a fait, somme toute, un bon match à son niveau et une équipe tricolore parfois au rythme soporifique, souvent mal inspirée, toujours en-dessous de ses possibilités.


Plus de place dans le stade, comme nous l’ont annoncé les commentateurs luxembourgeois ? Pourtant, il y avait (beaucoup) de places vides dans les gradins. Une pelouse dans un état déplorable, comme la décrivaient les spécialistes français ? Certes, elle aurait fait honneur au terrain de jeu d’un « Kuhdorf », mais parfois, il n’y a pas mieux en championnat de France (et même en Bundesliga). Un engouement exemplaire des fans luxembourgeois pour leur équipe face à l’ogre français ? En tout cas, le comportement des supporters luxos fut largement au-dessus de l’engagement de leurs footballeurs, quand on a observé la non-participation presque pénible du  onze grand-ducal lorsque les hymnes nationaux furent chantés a cappella. Des bouches fermées, parfois une lèvre qui bougeait légèrement… L’enthousiasme de jouer pour son pays ne se fit pas vraiment remarquer avant le début de la partie.


Mais bon. Les gars sont là pour jouer, pas pour chanter. Et à part une multitude d’erreurs lors du jeu de passes, ils ont bien joué.


Par contre, les commentateurs de la télévision –ceux de TF1 en l’occurrence- sont là pour commenter ET pour nous en apprendre un peu plus sur l’adversaire, surtout quand il s’agit des Luxembourgeois, peu connus du public de l’hexagone. Et là, la prestation fut déplorable. Très peu  d’explications sur nos joueurs, si ce n’est que le gardien remplaçant luxembourgeois entré en cours de jeu est instituteur. Ce qui a d’ailleurs fait dire au par ailleurs charmant Bixente Lizarazu qu’il aura certainement des choses à raconter à ses élèves.  Peut mieux faire ! Tout comme l’équipe de France.

 

  • image
    Nomi

    Encore une fois que les journaleux et commentateurs français n'étaient pas à la hauteur !!!!

Kommentieren