26. März 2017

A nos frontières : deux pervers sexuels devant les juges

Un médecin violeur, un professeur fétichiste

La Belgique, en matière sexuelle, a une renommée  peu reluisante de puis l’affaire Dutroux. Et il est vrai que des faits divers sordides et pervers se déroulent régulièrement au royaume voisin du Luxembourg  et notamment aussi en province du Luxembourg. Ainsi, deux procès font actuellement jaser de l’autre côté de la frontière belgo-luxembourgeoise.


Tout d’ab ord à Bastogne, où un professeur  de l’Indsé également fréquenté par des jeunes luxembourgeois, avait comme habitude de faire des photos du dessous des jupes des étudiantes de 6ème et de 5ème du secondaire. Il est en aveu devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau, tout en argumentant que la seule chose qui l’intéresse, ce sont les sous-vêtements, puisqu’il serait fétichiste.


Taré, pervers ou tout simplement cinglé ? La même question se pose pour ce médecin (d’ailleurs toujours actif) de l’Eglise. Ce dernier doit faire face à 8 (huit) plaintes pour viol. Lui aussi est passé devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau. Il est en aveu pour deux plaintes tout en affirmant que « ces femmes » étaient consentantes. L’une d’elles avait, à l’époque des faits, à peine treize ans !

 

Kommentieren